Chirurgie esthetique Tunisie

Injection de botox en Tunisie : un traitement esthétique peu onéreux

Connu également sous le nom de la toxine botulique, le botox est un soluté injectable à base d’éléments biochimiques. À la base, il était utilisé pour traiter le strabisme chez les enfants et les troubles ophtalmologiques comme le blépharospame chez les adultes.
Actuellement, le botox est fortement indiqué pour gommer les rides et inhiber les facteurs physiologiques stimulant leur apparition. En effet, l’injection de cette substance permet de réduire les contractions musculaires du visage (cou, front, joues, paupières, etc).

Comment se déroule une injection de botox ?

L’introduction de la toxine botulique se fait directement dans les muscles responsables de la formation des rides par le biais d’aiguilles très fines.
De très faibles posologies suffisent à la décontraction musculaire et contribuent à la sauvegarde des expressions faciales. Les zones traitées sont généralement la patte d’oie, la nuque, le front, les lèvres, le menton, etc. Contrairement à l’acide hyaluronique, le botox ne créé ni de volume ni de comblement au niveau du visage.
Les injections de botox esthétique effectuées par le chirurgien ne nécessitent pas d’anesthésie générale puisqu’elle est indolore.

Que faire après une injection de cette substance ?

Le patient peut reprendre immédiatement une vie socio-professionnelle normale. La zone traitée ne nécessite pas de massage et il est strictement interdit de faire un sauna ou de pratiquer des activités sportives pendant 24 heures.

Qui peut bénéficier de l’injection de toxine botulique ?

Le botox est destiné aux hommes et aux femmes qui désirent effacer les rides tout en gardant une expression naturelle et non figée du visage. Le nombre de séances d’injections dépend de l’importance des ridules.

Quelles sont les contre-indications du Botox ?

Toute femme enceinte ou en période d’allaitement est interdite de faire ce genre de traitement esthétique. De plus, les personnes atteintes de pathologies neuro-musculaires telles que la sclérose en plaque, l’épilepsie ou la migraine sont amenées à faire des examens approfondis avant toute injection.