Chirurgie esthetique Tunisie

Chirurgie esthétique chez les adolescents : quels sont les risques ?

On a fait de la chirurgie esthétique le moyen pour les personnes âgées de bénéficier de « l’éternelle jeunesse », oubliant que de plus en plus de jeunes ont recours au bistouri pour modifier certains aspects de leur silhouette qu’ils jugent à tort ou à raison disgracieuse.

Si certaines demandes comme l’augmentation mammaire ou la rhinoplastie semblent d’emblée ne représenter aucun danger pour n’importe quel patient, il est important de se renseigner  les risques et les complications de certaines chirurgies esthétiques chez les adolescents.

Une chirurgie correctrice essentiellement ?

Selon l’American Society of Plastic Surgeons, en 2009 plus de 210.000 opérations de chirurgie esthétique ont été réalisées sur des adolescents âgés entre 13 ans et 19 ans au Etats-Unis. Près de 1/6 de ces interventions étaient réservées à la chirurgie de remodelage du nez. En Espagne, la Société Espagnole de Médecine Esthétique compte chaque année près de 40.000 interventions sur des mineurs.

Contrairement aux adultes, la chirurgie esthétique pratiquée sur les jeunes visent surtout à les aider à se débarrasser des complexes liés à certaines de leurs imperfections physiques, alors que chez les adultes, c’est surtout l’esthétique qui est visée. Il s’agit donc pour les jeunes d’une chirurgie plus correctrice qu’autre chose.

Comment un ado peut-il bénéficier d’une intervention ?

La chirurgie esthétique pratiquée sur les mineurs exige le consentement parental. Néanmoins, à partir de l’âge de 16 ans, cette disposition n’est plus respectée, dans la mesure où l’adolescent profite d’une certaine autonomie. Dès lors, la demande d’une intervention peut être directement adressée par lui auprès d’un chirurgien qui peut légalement la pratiquer.

D’autres parents pour apporter une certaine satisfaction à leurs enfants, pensent leur offrir un traitement chirurgical esthétique comme n’importe quel autre cadeau précieux dont ils auraient besoin. Un risque, quand on sait que certains s’engouffrent dans un cycle infernal et finissent par être défigurés à force de vouloir modifier tel ou tel autre aspect de leur apparence.

Une première… une énième intervention

Mais l’appétit vient en mangeant chez les jeunes, qui après une première intervention, en redemande au point d’en devenir accro à la chirurgie esthétique. Caroline Receveur fait partie de ces jeunes femmes adulées par des fans pour leur beauté, mais qui au fil du temps a pris goût au bistouri à tel point qu’elle a choqué ses Followers. Ce qui est mis en cause ici est l’équilibre esthétique qui pour les critiques n’est plus respecté. L’émission c’est mon choix a d’ailleurs consacré une bonne partie de son programme à ces jeunes accros à la chirurgie plastique.